samedi 30 avril 2016

The Scorpion Rules - Erin Bow



Dans cet article je ais vous faire la chronique du livre The Scorpion Rules de Erin Bow paru aux éditions Lumen.

Résumé 



La première règle, pour éviter la guerre ? En faire une affaire personnelle… Très personnelle.

Duchesse de Halifax, princesse de la Confédération panpolaire, mais surtout… otage. Je m’appelle Greta Stuart, et ma vie ne tient qu’à un fil. Il y a quatre cents ans, une série de terribles conflits liés au changement climatique a ravagé la planète : guerres, famines, inondations, exodes… Débordées, les autorités ont fait appel à une intelligence artificielle omnisciente pour tenter de mettre un terme au massacre. Mais Talis – c’est son nom – a vite pris son indépendance et le contrôle du monde. Désormais, il garde en otages les fils et filles des grands dirigeants de la planète. À la première déclaration de guerre, les héritiers des deux camps concernés sont froidement exécutés.

Il me reste seize mois à tenir, seize mois avant d’avoir dix-huit ans et de pouvoir quitter le Préceptorat où je suis prisonnière depuis l’âge de cinq ans. Mais l’arrivée d’un nouveau pensionnaire, venu du pays voisin du mien, va tout changer. Elián, qui ne cesse de défier Talis, de mépriser les règles qui régissent notre existence, met nos vies à tous en danger. Malgré tout, son esprit de révolte est contagieux. La résistance serait-elle possible ? Car nous le savons tous : le pays natal d’Elián va forcément finir par déclarer la guerre au mien…

Mon avis



Par où commencer? j'ai aimé ce livre au point que j'ai presque versé une larme à la fin (hé oui je suis une grande sensible) et en même temps comment ne pas réagir de la sorte devant ce que les enfants subissent? Pris à leur famille alors qu'ils sont très jeune (5 ans pour Greta notre héroïne) pour être emmenés dans des Préceptorats où ils suivront une éducation et où en cas de désobéissance ils recevront des décharges électriques administrées par des surveillants robotiques en attendant soit leur 18 ans pour être libérer soit la mort si leur pays entre en guerre. Certes il fallait trouver une solution pour arrêter les guerres qui faisaient rage à travers le monde mais de là à exécuter des enfants si leur parents déclaraient une guerre je trouve ça un peu excessif. Ceci n'est que mon avis certains diront qu'une vie en échange de toutes les vies qui pourraient être perdu en cas de guerre ça ne représente pas grand chose.

400 ans avant que Greta naisse il y eu une troisième guerre mondiale qui eu pour cause de quasiment tout détruire sur Terre. Pour arrêter cette horreur, l'ONU décida de donner plein pouvoir à une Intelligence Artificielle (une IA) du nom de Talis. Talis décida de faire exploser des villes pour retenir l'attention des humains et de leur faire savoir que désormais tous les enfants des dirigeants de chaque pays seraient élevés dans des Préceptorats et qu'a cas de guerre les enfants mouraient. Voici l'univers dans lequel on entre dès le début du livre puis on fait la connaissance de Greta et de ceux qui font parti de son unité. Greta est un personnage assez fade, elle est obéissante, se laisse endoctriner par les AI qui lui servent de professeur. Elle vit dans ça petite bulle où elle ne remarque rien de ce qui se passe autour d'elle, elle a finit par accepter son sort sans discuter; elle va mourir, elle le sait et ça lui fait ni chaud ni froid. Les autres membres de son unité sont à peu près tous dans le même cas. Cette première partie du livre est presque sans saveur.

Heureusement la deuxième partie est plus haute en couleur. L'arrivé de Elián va changer la donne. D'un tempérament rebelle, Elián va montrer son désaccord vis-à-vis de ce qui se passe et il va en être sévèrement puni à de nombreuses reprises. Elián semble beaucoup plus vivant que les autres personnages, il a des sentiments et les montre. Il n'accepte pas le sort qu'on lui réserve et essaie d'ouvrir les yeux aux membres de son unité; il finit d'ailleurs par y arriver au bout de pas mal d’effort.

Une petite romance apparaît dans la deuxième partie du livre mais elle aurait tout aussi bien être absente, elle n'apporte pas grand chose au livre. Je l'avais vu venir mais pas entre les bons personnages, ce qui a été quand même une bonne surprise. Il y a aussi le choix finale de Greta qui m'a surpris, enfin pas le fais qu'elle le fasse car je me doutais que cela ce passerai ainsi mais je m'attendais qu'Elián subirai la même chose mais non.

Au final un début de livre un peu long à démarrer mais qui est essentiel pour bien comprendre l'univers du livre et la façon dont vive les Enfants de la Paix. La deuxième partie est plus rythmée avec des scènes marquantes qui peuvent donner mal au cœur si vous avez de l'imagination. La fin et le choix de Greta nous mènent doucement vers le tome suivant en se demandant: que vas t-il arrivait à Greta maintenant?

Bonne lecture!

vendredi 29 avril 2016

Le jour où le diable m'a trouvée - April Tucholke


Dans cet article je  vais vous faire  la chronique  du livre Le jour où le diable m'a trouvée de April Tucholke  paru au  édition Hachette Livre.  

  

Résumé 


 Ma grand-mère-mère évoquait constamment le diable, un peu comme  s'il  était son ami,  ou d'un ancien amant.
Je  sentais  que je pourrais  moi aussi vivre un  jour cette relation  si particulière...  et j'étais terrifiée.

J'ai  supplié  ma grand-mère, même après sa mort, de tenir le diable à l'écart.
Ce qui ne  l'a pas empêché de me trouver.

Car par un  beau matin de juin, un garçon à la démarche féline s'est installé dans la maison au fond de mon jardin...



Mon avis


 Rien qu'en lisant  le résumé on se doute que notre jeune héroïne  va  être très intrigué  par son visiteur.  Violet White, car c'est ainsi que se nomme notre héroïne  vit seule avec son frère  jumeau , Luke, dans une vieille demeure situé sur une falaise en bort de mer dans une ville balnéaire, surnommée "Citizen  Kane"  par  leur  grand-mère.  Leurs parents qui sont des artistes parcourt le monde en leur envoyant de temps en temps de l'argent, mais vient un moment où l'argent commence à manquer et où Violet décide de faire paraître une annonce pour louer la maison du fond de leur jardin.  C'est là,  que se présente le jeune River qui semble être bien mystérieux...  

J'ai eu un gros coup de cœur pour ce livre et c'est pour cela que j'ai décidé d'en faire ma première chronique.  Le suspens est présente dès le début du livre  et reste tout le long du livre.  Tout le livre tourne autour d'une bande de jeune  d'un village, ce qui change des autres livres où le plus généralement l'histoire tourne autour d'un couple.  Les membres de la bande sont différents les uns des autres, nous avons d'abord les jumeaux Violet et Luke.  Violet  est  en marge des ados de son âge, très réservée elle passe son temps à lire (même les héroïne  peuvent être addict aux livres ) , elle porte les habits de sa grand-mère décédée depuis 5 ans, ce qui lui attire les railleries de son frère et de sa meilleure amie Sunshine.  Luke, son frère, est beaucoup plus intégré que Violet, c'est un charmeur voire même un coureur de jupon. Il aime provoquer sa sœur qui est beaucoup plus réservé de ce coté là. Il joue de son charme sur Sunshine qui entre dans son jeu pour tourmenter Violet. Mais est ce seulement un jeu ou y a t'il autre chose? Sunshine est assez excentrique et dévergondé, elle aime séduire et ne s'en cache pas. Quant à River, le mystérieux locataire de la maison au fond du jardin, il est avenant et semble avoir de l'argent mais il semble avoir de nombreux secrets. D'autres personnages viennent s'ajouter tout au long du livres. Entre secrets de familles, histoires d'amour compliquées, pouvoirs mystérieux, rebondissements et révalations surprenantes ce livre à l'esprit noire est une pure pépite.

En bilan finale, la première partie du livre est un peu longue mais la deuxième partie est bien meilleure grâce aux nombreux rebondissements. J'ai beaucoup aimée la noirceur du livre ainsi que ses personnages atypiques. C'est un livre que je conseille fortement pour tous ceux qui aime l'univers du diable et du paranormal.

Bonne lecture!